Témoignages

image sensuelle

La sexualité

Souvent sujet tabou, la sexualité l'est encore plus, quand on y assimile le handicap, moi j'en parle !

Beaucoup de personnes ont sur nous des tas de préjugés, dont celui de nous voir comme des humains dépourvus de sexualité ou du moins dans l'incapacité d'avoir des relations intimes. Quelles que soient les possibilités motrices ou sensorielles qu'il nous restent nous parvenons tous à faire l'amour. Certains d'une façon très ordinaire, d'autres en développant leur manière personnelle.

J'ai pour ma part eu dans ma vie plusieurs petites amies et partenaires sexuelles et s'il est vrai que nous ne faisions pas le Kama-Sutra intégral mais nos vies intimes étaient épanouies.

Comme tout à chacun nous avons besoin de ces moments, des regards complices, de la tendresse d'une main qui nous parcourt, des frissons qui vous courent dans le creux des reins faisant monter le désir, ce plaisir de ne faire qu'un avec l'être aimé, oui comme tout être humain ces moments nous sont chers...

Romain Dupont

image sensuelle

Le regard des gens

Qu'il soit physiquement porté ou moralement porté, le regard des gens sur les relations mixtes handicapé(e)s/valides est très certainement l'une des choses les plus difficiles à gérer. Je précise cependant de suite que je ne généralise pas, je ne parle uniquement que de mon vécu, de mes expériences.

Si vous êtes en situation de handicap vous aurez droit à de gentils commentaires qui diront :

"Fais attention que cette personne ne soit pas intéressée par ton argent " car oui c'est bien connu nous sommes toutes et tous quasi millionnaires ! Et puis "il ne faut pas croire que quelqu'un puisse t'aimer comme tu es, n'exagère pas !"

"Es-tu sur que cette personne est mentalement stable ? n'est elle pas dépressive ou autre " parce que oui pour s'intéresser à quelqu'un d'invalide , il faut être au bord du suicide !

A contrario , si vous êtes la personne valide on vous dira plutôt :

Que "vous perdez votre temps , que vous gâchez votre vie." parce que oui un handicapé c'est bien connu ... c'est handicapant ( ça oblige des tonnes de sacrifices ).

"Que feras-tu lorsqu'il (ou elle) partira ? " parce que oui tout le monde sait qu'aucun valide ne décède avant 85 ans minimum ... Que les accidents n'existent pas ... Les crises cardiaques ou autres ruptures d'anévrisme non plus ...

Enfin vous entendrez le très célèbre "tu es courageux(se) ! Moi je ne pourrai pas !" parce que oui c'est bien connu nous ne sommes que des pestiférés, incapable de rendre quelqu'un heureux ! tout juste bon à avoir une chambre à AUSCHWITZ.

Nous réagissons toutes et tous de manière différente face à ces remarques déplaisantes, désobligeantes, pour ma part je les ignore.

Romain Dupont